naar top
Menu
Logo Print

A LA RECHERCHE D’UNE CHEMINEE LISSE, ETANCHE ET DURABLE

Le chemisage d’une cheminée avec une gaine en résine et fibre de verre s’avère être la meilleure solution

Le secteur de la rénovation est en plein essor, car les nouvelles normes PEB obli­gent à moderniser les installations de chauffages existants. Ce n’est cependant pas toujours chose facile ni pour les bureaux d’études, ni pour les installateurs, car la situation existante n’est pas toujours adaptée pour y intégrer de nouvelles tech­niques. Heureusement, de nouveaux systèmes voient le jour et apportent une solu­tion aux problèmes rencontrés. Un exemple de ce genre de solutions est le système de chemisage de cheminée proposé par Flexisolutions au bureau d’études Smart­green qui cherchait une solution à la formation de condensats dans une cheminée de 30 mètres de haut.

 

SMARTGREEN

Youri Arani, projectmanager bij Smartgreen, en Mario Rinaldi (Flexisolutions)
Youri Arani, Project Manager chez Smartgreen, et Mario Rinaldi (Flexisolutions)

L’accompagnement complet d’un projet

Smartgreen est une entreprise fondée en 2013 qui est composée d’ingénieurs et de techniciens qui réalisent des études et des prestations de conseils techniques dans le domaine du bâtiment aussi bien pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’électricité que le sanitaire.
Il veut être une entreprise qui intègre une étude prévoyant toutes les contraintes d’exploitation à une meilleure intégration des techniques afin d’arriver à une rationalisation énergétique qui détermine l’efficience globale d’un projet. Les compétences de l’équipe multidisciplinaire composée de sept personnes et un souci d’un service parfait font que Smartgreen peut s’occuper de l’accompagnement complet d’un projet.

Clientèle

La clientèle est principalement composée de promoteurs. Les projets sont multiples: logements, bureaux, collectivités et cafétérias pour n’en nommer que quelques-uns.

PROJET

Le projet qui fait l’objet de l’article, est la rénovation de l’installation des chaudières dans la cave d’un bâtiment de bureaux de 6.066 m² répartis sur huit étages situés à Bruxelles ainsi que la rénovation de la cheminée à l’aide d’une gaine en résine et fibre de verre. Cette rénovation des conduits de cheminées en vue de répondre aux normes Eco design est un domaine de prédilection pour Smartgreen.

SITUATION EXISTANTE

Mr. Youri Arani, Project Manager chez Smartgreen, nous explique la situation existante: “La chaufferie se situe au niveau -3 où se trouvaient deux chaudières atmosphériques qui développaient une puissance de 1.076 kW, ce qui était sérieusement surdimensionné comme on le faisait dans le passé. La cheminée existante était construite en conduits de grès gris et elle était longue de 30 mètres.”

SITUATION A ETUDIER

“Pour actualiser le chauffage, nous avions surtout besoin d’une nouvelle chaudière. Les ventilo-convecteurs existants n’ont pas été remplacés. Ainsi, nous avons redimensionné l’installation à 900 kW pour alimenter les ventilo-convecteurs avec de l’eau à basse température. En même temps, il fallait aussi un nouveau conduit vers la cheminée.”

Chaudières vapeur

La cheminée pose problème

Pendant l’étude, il s’est avéré que la cheminée n’était pas adaptée à la nouvelle chaudière. “Le problème est la température peu élevée et donc la condensation qui se forme dans la cheminée. Ces condensats sont de nature acide (pH 4) par la réaction de l’eau et du CO2 quand le gaz est brûle. Cette eau acide peut attaquer plusieurs matières, p.ex. de l’aluminium quand il se trouve en contact avec des condensats stagnants. Dans ce cas-ci, c’était plutôt la cheminée qui posait un problème. Comme les condensats sont acides, les con­duits en grès gris qui contiennent du ciment, pouvaient être attaqués, ce qui aurait sûrement causé la pénétration de l’eau de condensation dans les murs touchant la cheminée.” Il fallait donc trouver une solution non invasive de remplacement de la cheminée existante ainsi qu’un conduit de raccordement à la chaudière résistant à l’acidité des condensats.

ETUDE

stappenplan

De gauche à droite:
Etape 1: Inspection du conduit à l’aide d’une caméra
Etape 2: Montage des raccords et insertion de la gaine
Etape 3: Gonflage par air pulsé pour adapter la gaine à la paroi du conduit
Etape 4: Insertion de la vapeur et cristallisation du revêtement composite
Etape 5: Enlèvement du matériel, la cheminée est rénovée!

Comme dans toute étude, il faut être prévoyant, ainsi Smartgreen s’est d’abord assuré de la faisabilité du projet. Ensuite, divers points supplémentaires devaient pris en compte. Par exemple, il faut toujours une évacuation d’air pour s’assurer que la température ambiante dans la chaufferie ne dépasse jamais les 40 °C. Ce conduit supplémentaire sert également à évacuer les gaz en cas de fuite.
“Heureusement, il existait un deuxième con­duit, lui aussi en grès gris qui avait probablement servi comme deuxième cheminée pour la toute première installation de chauffage. Comme ce conduit ne devait pas servir à évacuer de la fumée, nous n’avions pas de raison de le remplacer. En fin de compte, l’étude a surtout fait apparaître que la cheminée devait avoir le moins possible de perte de charge. Le matériel employé pour le conduit devait donc être très lisse et comporter le moins de joints que possible.”

SOLUTIONS

Comme à l’habitude, Youri Arani a fait plusieurs demandes de prix chez plusieurs fournisseurs. “Curieusement, ils me proposaient tous la même solution: des conduits en acier inoxydable.
C’est compréhensible, car beaucoup de cheminées actuelles sont construites de cette façon. Un seul producteur-installateur, Flexisolutions, m’a proposé une autre solution, à savoir le chemisage de la cheminée avec une gaine thermodurcissante.

PAS D’INOX

De soepele huls wordt in de schoorsteen omhooggetrokken met behulp van een lier

La gaine souple est montée dans la cheminée à l'aide d'un treuil

Les solutions en acier inoxydable ont rapidement été rejetés et ce, pour plusieurs raisons. “D’abord, la pose en inox aurait demandé l’installation de trop de coudes pour arriver à suivre la forme intérieure de la cheminée. Ensuite, ce genre de cheminées est composé de plusieurs segments emboîtés les uns dans les autres, ce qui donne beaucoup trop de joints. Chose qu’il fallait justement éviter pour des raisons de perte de charge. A ça s’ajoutait le poids trop élevé du conduit, vu la hauteur de la cheminée, et enfin, nous avions de sérieux doutes quant à l’étanchéité du conduit par le nombre de joints et la façon dont l’installation se déroule, à savoir en descendant le conduit segment par segment par le haut de la cheminée.
L’assemblage se faisant quand un segment de conduit vient s’emboîter dans le précédent, il nous semblait qu’il était quasiment impossible de s’assurer de l’étanchéité parfaite de ce genre de conduit pendant l’installation.”

SOLUTION GAINE EN RÉSINE

En fin de compte, la solution du chemisage d’une gaine thermodurcissante constituée de fibres de verre et de résines phénoliques à base d’eau a été retenue pour les trois points ayant une influence positive sur le passage des fumées sans perte de charge.
D’abord, le fait que la gaine épouse facilement la forme intérieure du conduit, l’absence totale de joints et la surface très lisse de l’intérieur du conduit.

De huls wordt gedurende twee uur onder stoomdruk gehouden, zodat ze kan uitharden
La gaine est mise sous pression vapeur pendant deux heures afin qu’elle durcisse

PLACEMENT

Avant le placement de la gaine, une caméra a été descendue dans le conduit pour vérifier l’état de la cheminée et de s’assurer que le conduit avait bien la forme prévue. La gaine qui pèse près de 200 kg, a été introduite haut à l’aide d’un treuil. Ensuite, deux chaudières vapeur ont envoyé de la vapeur sous pression dans la gaine encore souple, ce qui l’a gonflée au maximum. Une fois la gaine bien gonflée, la vapeur et la pression ont été sou­tenues pendant deux heures. La chaleur de la vapeur engendre la polymérisation de la résine, ce qui rend la gaine dure.
Pendant toute l’opération de gonflage et de polymérisation, la pression est constamment observée afin de s’assurer qu’il n’y a aucune fuite. Ainsi, l’étanchéité est garantie, dès que la gaine est définitivement durcie. Après gonflage et polymérisation, la gaine est fixée en haut de la cheminée à une plaque de départ faite sur mesure. Enfin, le bas de la gaine est attaché au coude menant vers la chaudière à l’aide d’un joint époxy.

EVALUATION

A Mr. Arani de nous donner son évaluation du projet: “Même si le prix est supérieur aux autres matériaux, nous pensons que c’est économiquement une bonne affaire, car nous avons la certitude que cette gaine est d’une qualité supérieure du point de vue de l’étanchéité et qu’elle est adaptée aux condensats, ce qui la rend conforme à la norme Eco­design. En plus, la durabilité est assurée, vu que la gaine et son placement sont garantis 25 ans contre 10 ans pour un conduit en inox.”

FLEXISOLUTIONS LE SOUCI DU SERVICE COMPLET

Flexisolutions est fabricant-installateur de solutions de gainage thermodurcissant de cheminées. Dès le premier contact, un suivi du projet rigoureux est mis en marche. D’abord, un suivi administratif, devis rapide, conseils, assistance pour syndics, suivi administratif pour l’obtention de primes. Ensuite, la reconnaissance de la cheminée et un planning définitif pour les tra­vaux. C’est ce souci du service complet qui permet à Flexisolutions de respecter les délais convenus, alors que leurs équipes spécialisées mettent un point d’honneur à réaliser un travail de haute qualité.

CLEAR GLASS

CLEAR GLASS

DORPSSTRAAT 71
1070 BRUSSEL
+3225886882
-